Octobre 2012, Sébastien complète la Course du Sahara en Égypte : un ultra marathon (course à pied) de 250 kilomètres, réalisé en cinq jours et en autonomie complète, à travers le plus grand désert du monde.

Le TIME Magazine a désigné la Course du Sahara parmi les 10 épreuves d’endurance les plus difficiles au monde. Seulement une centaine de participants par année osent se frotter à cette dure épreuve, au cours de laquelle la température peut parfois atteindre 50 degrés Celsius.

De l’Everest au Sahara, Sébastien Sasseville a dû se transformer, changer et s’adapter. En affrontant les plus grandes forces de la nature, de grandes leçons sont toujours acquises et toujours transférables à l’entreprise. Aride, le Sahara fut toutefois un terrain fertile en inspiration pour le conférencier qu’est devenu Sébastien Sasseville.